Black to colorful

Avant je vivais presque tous les événements de la vie comme une contrainte récurrente.

Dès que j’étais obligée de faire quelque chose ou d’être là où je ne voulais pas, je me sentais en colère, en train de perdre mon temps, et jamais à ma place.

Pourtant notre quotidien regorge de complications en tout genre : un boulot qu’on est obligé de prendre en attendant mieux, un train qui arrive en retard, un rendez-vous qui s’annule, le mauvais temps qui s’invite,… les exemples sont multiples.

Mais depuis quelques mois, surprise ! Ces contraintes me semblent moins pesantes, moins nombreuses même. Pas qu’elles n’existent plus ou moins mais je les ressens différemment. Au lieu de me dire que je perds mon temps et d’être à contre temps, je vis avec le temps.

En fait je profite à fond de tous les moments où je suis à ma place et où je fais ce que j’aime, que les jours où « je suis obligée de » n’ont plus du tout le même impact émotionnel, la même importance dans ma journée ou dans ma semaine.

Il y a tellement de choses qui me nourrissent de l’intérieur que je me sens heureuse beaucoup plus souvent et durablement.

Sans m’en rendre compte et sans avoir attendu quelque chose en particulier, les efforts ont peut-être fini par payer. Ma raison et ma peur me disent « mais non méfie toi ! ou « rappelle toi avant comme c’était dur, ça peut revenir ». Mais mon récent optimisme me dit « vas-y fonce, écoute ton intuition ! ».

Et mon intuition me dit : le bonheur est là, par petites touches, il suffit d’y faire plus attention.

C’est comme si je regardais tout ce qui m’arrive avec un regard neuf. Tout a sa place, tout me semble plus léger. Sans tomber dans le côté cul-cul et sucre d’orge, dans le « je vais bien tout va bien », mais plutôt dans une simplicité colorée et pétillante.

Je me contente de peu de choses et pourtant je me sens 1000 fois plus heureuse, plus vivante.

En espérant que ce témoignage vous touche et vous donne envie d’en faire autant.

Agathe

Leave A Reply

Navigate