Être en conscience

Cela fait maintenant quelques années que j’ai commencé à suivre des groupes sur les réseaux sociaux. Ceux qui militent contre la maltraitance animale, ceux qui parlent d’agriculture raisonnée, ceux qui proposent des solutions pour apprendre à consommer et à vivre autrement, ceux qui font état des dangers concernant la surconsommation. Pour vous donner des idées, en voici quelques uns : « Permaculture, solution définitive aux pesticides et à la faim », « Mouvement Colibri », « La ruche qui dit oui », « L214 Éthique et animaux », « Greenpeace », « Bio à la Une.com ».

L’éducation que j’ai reçue m’a permis d’apprendre à réfléchir à ce que je fais, ce que j’entreprends, comment je vis. Je suis peut-être parfois un peu trop dans la réflexion mais je vis en conscience, je me sens concernée par tout ce qui se passe dans le monde et j’essaye d’agir à mon niveau.

Il y a encore quelques années, on ne se rendait pas bien compte en quoi un petit geste quotidien ou une autre manière de consommer pouvaient avoir un impact sur l’environnement. Il est maintenant urgent que cela soit inscrit dans notre conscience collective et dans nos actes.

J’avoue, je suis parfois un peu dure de ce côté là avec mes amis et je les bassine depuis des lustres concernant l’huile de palme, les produits transformés, le recyclage. Et maintenant, étant devenue quasi-végétarienne, je vous laisse imaginer mon état d’esprit !

Ce que j’essaye de vous dire me semble très important : aucun gouvernement ne pourra faire autant que chacun d’entre nous réunis pour l’avenir de notre planète. Ils sont tous pieds et mains liés par les lobbies industriels et leur désir de croissance infinie. Ils ne feront rien sauf quand il sera déjà trop tard.

C’est à moi, à vous, à nous tous de changer notre rapport au monde, notre manière de consommer, de bouger, de réfléchir. M’entendre dire « oui mais ça prend du temps de consommer autrement », « oui mais à quoi ça sert si je suis seul à le faire », « oui mais c’est plus cher le bio », « oui mais je ne peux pas me passer de foie gras à Noël », « oui mais j’aime le nutella »… me met vraiment en colère maintenant. Réveillez-vous ! On n’en est malheureusement plus là ! Si vous bougez, chacun bougera et inversement. C’est le principe du cercle vertueux. Je n’ai pas d’enfant mais je me sens parfois plus concernée par l’avenir de notre planète que ceux qui en ont !

Je suis psychologue et sophrologue, amie, sœur, yogiste. Je médite, je recycle, je regarde si ce que j’achète comme cosmétique est non testé sur les animaux, je consomme des légumes de saisons et locaux, je suis militante écolo-bio et je le revendique ! Je ne suis pas donneuse de leçon, j’essaye de m’améliorer. Je ne suis pas parfaite et ne le serai jamais mais je au moins je me bouge !

Être en conscience ce n’est pas seulement faire sa petite relaxation dans son coin, faire des séances de méditation ou de sophrologie. Être en conscience va plus loin. C’est se connecter aux autres, c’est réfléchir à l’interaction avec le monde et aux conséquences de nos actes à moyen et long terme.

Voici quelques conseils simples pour démarrer votre transformation :

  1. Connectez-vous autrement qu’aux réseaux sociaux. Passez du temps avec vos amis sans téléphone ni télé à proximité, avec votre voisin, avec le vendeur du supermarché et échangez des sourires, de l’amour, de la bienveillance, des services.
  2. Réapprenez à manger en conscience, c’est à dire en adoptant un regard neuf  sur ce que vous avez dans votre assiette, en vous demandant d’où ça vient, ce que cela vous fait en le mangeant, si vous mangez un aliment par habitude et si vous en avez toujours envie, si ce que vous mangez vous donne de l’énergie.
  3. Essayez de consommer (mobilier, vêtements, décoration, électronique) en vous demandant si vous en avez un réel besoin et quel est l’impact de la fabrication de cet objet sur la planète.

Ce sont de petites choses qui sont faciles à faire et qui peuvent changer le monde, j’en suis persuadée. Vous en retirerez une grande satisfaction personnelle, vous verrez.

Sur ce je vous souhaite à toutes et à tous de très belles fêtes de fin d’année, en conscience et avec amour !

Agathe

 

Leave A Reply

Navigate