Le double de ton âge

Mon ami, mon âme sœur,

J’ai maintenant plus du double de ton âge,

Celui auquel tu nous a quitté,

Celui où personne n’imagine cela possible.

A17 ans on n’a presque rien vécu ou si peu,

A peine le temps d’aimer, de s’amuser, d’apprendre,

Une vie à peine ébauchée.

A 17 ans ni même après on n’a les mots pour faire face à l’indicible.

Pardonne moi de ne pas avoir réussi à le faire,

Venir te dire que je suis là et que je t’aime,

Tout simplement.

Cette foutue culpabilité, celle qui vous dévore année après année,

De ne pas avoir eu le courage d’aller voir son ami,

M’a longtemps poursuivie.

Mais je pense maintenant sereinement à toi,

Et je laisse aller enfin ce sentiment d’avoir été une pauvre nulle,

Car on est tous démunis face à la maladie de quelqu’un qu’on aime.

Tu seras toujours mon ami, mon âme sœur.

Dans un coin de mon cœur sont gravés ton sourire et ton rire enfantin,

Et cette musique, « Imagine all the people »,

Résonne encore mon Alex, car tu l’aimais.

A 17 ans, putain…

(Texte écrit à la mémoire d’un ami que j’ai beaucoup aimé et qui me manquera toujours et pour tous ceux qui en ont besoin)

Leave A Reply

Navigate