Je suis ravie de vous présenter les Fleurs de Bach. Elles sont pour moi une merveilleuse rencontre, une révélation dans l’art d’apprendre à gérer ses émotions. Les utiliser c’est faire danser toutes vos cellules, c’est activer une vague de joie dans tout votre corps, c’est ouvrir la fenêtre sur quelque chose de nouveau.

A travers cet article, je vous fais découvrir leur histoire, afin que vous compreniez comment fonctionnent ces petits flacons, que l’on trouve maintenant partout dans le commerce.

Historique

Cette découverte a été faite par le Dr Edward Bach, bactériologiste et pathologiste britannique. Au sein de son propre laboratoire, il a fait beaucoup de recherches sur les vaccins. Cependant, plus il avançait dans son métier et moins il était en phase avec les autres médecins et leur manière de considérer le malade et la maladie. Il avait quant à lui une vision holistique et très avant-gardiste pour son époque. C’est ainsi qu’il accepté un poste au sein de l’Hôpital Homéopathique Royal de Londres.

Atteint d’un cancer dont l’issue semblait fatale, il s’est donné corps et âme à son travail de recherche pendant ses trois mois de sursis. Finalement, la maladie ayant miraculeusement régressée, il décide de renoncer à son poste à Londres et de consacrer le reste de sa vie à la recherche d’un nouveau système de médecine.

Pendant sept ans, le Dr Bach va tester des milliers de plantes. Il marche beaucoup dans la nature pour aller à la rencontre des fleurs sauvages afin de travailler sur les états émotionnels qu’il traverse.

Il met à jour 38 préparations (exceptés Rock Water et Chestnut Bud qui ne sont pas des fleurs) plus la solution d’urgence (Rescue qui contient 5 fleurs). Chacune d’entre elles correspond à un système émotionnel particulier ou état mental : incertitude, peur, manque d’intérêt pour le présent, solitude, hypersensibilité, découragement, souci excessif du bien-être des autres.

En utilisant les fleurs, il constate que soulager les émotions chez ses patients contribue à atténuer leur détresse et à débloquer un potentiel naturel de guérison. Sa philosophie est la suivante :

  • la simplicité
  • observer les états d’être du présent
  • soigner n’est pas guérir
  • guérir c’est changer
  • le changement est ma décision
  • je participe activement à mon processus de guérison
  • plus j’accueille le changement, plus les fleurs m’aident.

Un an après avoir annoncé qu’il avait terminé ses recherches, le Dr Bach décède en 1936 à l’âge de 50 ans. Il nous laisse un seul ouvrage intitulé « La Guérison par les fleurs », dans lequel il expose sa vision de la maladie, de la guérison et sa philosophie personnelle de la vie.

Il nous lègue également tout un système de soin qui s’utilise maintenant partout dans le monde. On trouve maintenant plus d’une centaine de compositions sur le marché et on est passé de la vente de 10 flacons de Fleurs de Bach à 65 000 par mois, entre 1985 et 2010. Le Rescue se vend à 1 million de flacons par mois.

 

Fonctionnement

Malgré que l’efficacité des Fleurs de Bach ne soit pas encore prouvée scientifiquement, l’engouement est là et de plus en plus de médecines alternatives les utilisent seules, ou en complément.

Il n’y a aucun principe actif dans les Elixirs floraux, contrairement à l’homéopathie ou la gemmothérapie. Il s’agit juste d’un système d’information qui passe dans l’eau avec le soleil. C’est une méthode totalement empirique.

Les pétales de fleurs sauvages sont recueillis puis posés dans une bassine d’eau de source et exposés au soleil. On stabilise ensuite cette macération en y ajoutant de l’alcool à 40° ou du cuivre, puis on la conserve dans des flacons.

L’information contenue dans chaque petite fiole est donc seulement quantique, énergétique, vibratoire. Sachant que notre corps est composé à 80% d’eau, il est facile de comprendre que quelques gouttes de Rescue font vibrer toutes vos cellules ! Mais comme l’avait compris le Dr. Bach, il faut être prêt au changement car les fleurs ne sont qu’un agent facilitateur.

Les élixirs ne traitent pas directement des problèmes physiques ou des maladies, mais ils traient les états émotionnels négatifs qui peuvent les provoquer ou les aggraver.

 

Utilisation

L’utilisation des fleurs de Bach est très simple :

  • on peut s’en servir à tout âge de la vie
  • elles sont compatibles avec toute forme de thérapie en cours
  • il n’existe aucun risque de surdosage ou d’effets indésirables si on se trompe de diagnostic.

Pour bien choisir son Elixir, mieux vaut faire appel à un professionnel qui s’est formé au système de soin.

La clef de la réussite est de s’intéresser à l’état émotionnel que l’on ressent dans le présent et de comprendre à quoi on aspire. Il faut être prêt à expérimenter quelque chose de nouveau, aspirer au changement et à laisser la magie des plantes faire son travail.

La fleur facilite la mise en action et le développement de nouvelles qualités. Elle nous aide à élargir notre regard, à ouvrir un potentiel de vie pour passer à autre chose.

Un Elixir s’utilise soit pur par voie orale ou en application externe, soit en dilution dans une bouteille d’eau de source. Toutes les associations de fleurs sont possibles mais on ne dépasse pas sept fleurs en même temps, trois à cinq est idéal.

La durée du traitement est variable selon les personnes. Au bout de quelques jours ou semaines, on finit par oublier de prendre ses fleurs, ce qui est signe que nous n’en avons plus besoin.

Elles sont réutilisables à vie et brassent un éventail d’émotions que nous traversons tous. Apprendre à se servir des fleurs de Bach c’est savoir reconnaître ses émotions et transformer un ressenti négatif en potentiel de changement positif.

J’espère que cette découverte ou ces précisions vous auront plu. C’était un plaisir de partager ma passion avec vous !