L’inventeur de la méthode

Le Qi Gong de la marche a été développé par Maître Guo Lin, une artiste peintre chinoise née en 1909, atteinte d’un cancer à l’âge de 50 ans. Les médecins lui avaient seulement donné 6 mois à vivre.

Elle décida donc d’adapter la forme habituelle du Qi Gong à sa maladie, n’ayant pas beaucoup de force pour pratiquer. Pendant 10 ans, elle a mis au point sa méthode faite de respirations et de mouvements dans la marche afin de permettre une bonne régénération cellulaire.

Après avoir pratiqué assidûment ces exercices, à raison de 2h par jour, toutes ses lésions avaient disparues au bout de 6 mois.  Elle n’a eu cesse ensuite de transmettre son savoir à travers toute la Chine, tout d’abord dans les jardins publics puis institutions et hôpitaux. Sa méthode s’appelle « Guo Ling Qi Gong ».

La poursuite des recherches

Depuis le décès de Mme Guo Lin, ses travaux ont été repris par le Dr Liu Dong qui a apporté quelques changements à la méthode originelle. La marche Xi-Xi-Hu se pratique désormais dans de nombreux pays.

Selon lui, « l’inspiration d’une énergie renouvelée et l’élimination de l’énergie usée ou perverse permet aux bien-portants de renforcer leur immunité et aux malades de contribuer à affaiblir ou reprogrammer les cellules malades pour recouvrer la santé. Les défenses immunitaires sont renforcées, l’activité des 5 organes régularisée, la circulation du Qi activée et les toxines éliminées. Ces 5 marches apaisent le mental et dispersent les émotions. »

Il insiste sur l’importance de poser une intention pour sa pratique : « une intention remplace mille pensées. »

Que veut dire « Xi-Xi-Hu » ?

Il s’agir d’une marche associée à de la respirationXi c’est l’inspiration (se fait par le nez), Hu c’est l’expiration (se fait par la bouche). Elle se caractérise par une attaque du sol par le talon et un mouvement des bras et des mains.

Elle suit toujours le cycle physiologique du corps et se déroule sur cinq temps (marches) qui correspondent à cinq organes :  poumon, cœur, rate, vessie, reins et foie. Il y a donc la marche du poumon, du cœur et ainsi de suite.

Il faut toujours bien s’attarder sur le poumon (au moins 10 minutes) c’est par là que l’on accumule l’oxygène. Puis, on peut rester plus ou moins longtemps sur chaque organe. Les 5 marches se pratiquent sur une durée de 20 à 50 minutes en respectant toujours le même processus. On ne pratique pas une marche de manière isolée. Si on est fatigué, en convalescence ou malade, on y va progressivement.

Quels sont les effets ?

Cette marche permet de faire circuler le Qi et le sang afin d’éliminer l’amas de flegme (congestion dans les organes internes, causés par le Qi ou l’énergie stagnante).

L’intérêt de cette méthode est le suivant :

  • absorber une grande quantité d’oxygène
  • permettre une reprogrammation et une régénération cellulaire
  • faire remonter notre niveau d’immunité
  • faire descendre le taux de cortisol
  • restituer notre champ électro-magnétique.

A qui cela s’adresse ?

La marche Xi Xi Hu s’adresse plus particulièrement aux personnes atteintes par des maladies du métabolisme, notamment par un cancer, mais aussi à tout individu en bonne santé qui souhaite entretenir et renforcer son Qi.

Mon retour

J’ai eu la chance de découvrir la marche Xi-Xi-Hu par l’intermédiaire d’Elise Mongrenier qui enseigne le Qi Gong en région parisienne depuis 20 ans. Elle s’est formée auprès de l’Ecole du Dr Liu Dong en Chine.

Nous avons appris les mouvements et les respirations de la marche le matin puis nous l’avons pratiqué une nouvelle fois l’après-midi. C’est comme une méditation en mouvement où nous sommes complètement attentifs à notre respiration et à notre corps. Cela vide le mental et apporte beaucoup de détente. Le soir, je me suis sentie comme « nettoyée » de l’intérieur et également très fatiguée. Nous n’avons pas l’habitude de nous oxygéner autant ni de venir désengorger nos organes en profondeur.
Beaucoup d’associations proposent du Qi Gong et la marche Xi-Xi-Hu. Je les recommande vivement à tout un chacun. De plus, la médecine traditionnelle chinoise nous apprend à mieux connaître notre corps et des points intéressants à venir stimuler pour activer une meilleure circulation de notre énergie.