Bonjour à toutes et à tous,

 

Un petit article de rentrée un peu spécial où je vous livre une expérience très personnelle.

On parle beaucoup en ce moment des arbres et de leurs bienfaits : faire des bains de forêt, véritable séance de relaxation et de méditation appelée « shinrin-yoku » en japonais, le « tree hugging » ou l’air de faire un câlin à un arbre pour rebooster son énergie, s’adosser à un arbre et pratiquer l’instant présent ou en mobilisant ses sens… C’est tout ce que l’on appelle la sylvothérapie.

Il y a quelques mois, j’ai eu besoin d’aller me promener dans mon parc (oui,oui c’est devenu « mon » parc tellement j’y vais souvent !). C’était peu de temps après avoir fini ma formation en Reiki. En marchant j’ai senti « l’appel » d’un arbre et me suis approchée de lui, comme si le vent dans ses branches me murmurait quelque chose de doux. J’ai observé la lumière à travers son feuillage et fait le tour de son tronc pour mieux le connaître. Je repensais à ce que j’avais ressenti en Reiki dernièrement et j’ai pris une photo vers la cime de cet arbre. Les couleurs vertes et la lumière de fin de journée avaient quelque chose de magique ! Je ne suis pas restée longtemps, je ressentais comme des présences autour de moi et cela m’a fait partir. Je n’ai pas du tout l’habitude de ressentir ces choses-là… Mais le Reiki a tout changé chez moi.

A mon retour de promenade, j’ai envoyé ma photo à mes sœurs et l’une d’entre elles a remarqué une tâche indigo sur l’arbre. A y regarder de plus près il y a bien une trace nette de couleur, comme si quelque chose était passé devant le tronc de l’arbre à ce moment-là. Mon esprit cartésien me dit que c’est la réverbération de la lumière sur mon appareil photo qui a provoqué ça, et une autre partie de moi me dit que c’est bien plus !

Peu importe finalement.

Cet arbre je retourne le voir très régulièrement depuis, presque tous les jours. Nous communiquons silencieusement. Il m’a beaucoup aidé dernièrement car j’ai vécu des choses assez difficiles. Et j’ai senti le besoin de le remercier et de lui faire des cadeaux. Ce sont des murmures, des caresses, des pierres parfois que j’enterre à son pied, du nettoyage que je fais à l’endroit où il pousse. Et je fais plein de photos comme s’il posait à chaque fois. Son énergie est douce.

Je ne sais pas si vous faites aussi des trucs bizarres avec les arbres. Après tout, si cela nous fait du bien pourquoi s’en passer ? Ces rituels sont venus intuitivement. C’est en faisant un stage de communication avec les arbres avec un géobiologue que j’en ai appris plus et que cela m’a confirmé certaines choses que je ressentais.

Désormais mon regard a totalement changé sur la nature qui m’entoure. Quand je vois un arbre blessé, cassé, malade… des fleurs qui s’agitent au vent, mon cœur se serre ou bien ressent de la joie.

Et vous, que leur racontez-vous ? Avez-vous de folles expériences à partager ?

Le mien s’appelle Älstraïya et c’est un marronnier.

 

La fille qui parlait aux arbres.