« Rêve pro » et cappuccino

Bonjour à tous !

Au mois de mars, j’ai accompagné ma sœur à un atelier découverte de coaching, animé par Ana Agra et Ingrid Gras, intitulé « L’activité pro qui me ressemble ». Cette soirée a été un véritable électrochoc pour moi ! Je n’avais pas imaginé que le coaching pouvait être si ludique et réveiller autant en deux petites heures !

Le but de leur programme (4 sessions de 8 heures) est de vous permettre de mettre votre activité professionnelle au service de votre bonheur ! Ce thème m’a tout de suite parlé car je suis persuadée qu’être heureux dans son travail est indispensable.

J’ai donc souhaité les interviewer pour mieux les connaître et comprendre en quoi leur activité professionnelle les rend si épanouies ! A cet effet, nous nous sommes réunies mi-mai au bar de l’Hôtel Pont Royal (je vous le recommande), autour de trois superbes cappuccinos. Voici les temps forts de notre entretien.

Le coaching on en parle depuis pas mal d’années et il en existe plusieurs formes. Les formations proposées sont nombreuses. Pouvez-vous éclaircir un peu tout ça ?

Ana : En effet les gens utilisent souvent le mot coaching pour parler de conseil. On dit « coaching en image » par exemple mais en réalité il peut s’agir de conseil en image. Et coaching étant un mot anglais, cela sonne mieux dans l’intitulé. Mais il y a aussi des personnes qui font du conseil en image avec de vrais outils de coaching. Le coaching est maintenant bien défini car il existe des fédérations qui ont fixé des bases et des règles éthiques. Il se fait toujours dans le respect de l’individualité de l’autre et pour faire émerger ce qu’il y a à l’intérieur. C’est ce qu’on appelle la maïeutique. En ce qui concerne les différentes formations de coaching qui existent, tout dépend ce que l’on recherche et si l’on souhaite l’utiliser comme un outil complémentaire ou en faire son métier.

Parlez-moi de ce que vous faisiez avant de vous lancer dans une formation de coach.

Ana : J’ai fait des études en mathématiques. J’ai un côté rationnel et carré présent, et un côté intuitif très fort qui était étouffé depuis longtemps. Après mes études j’ai travaillé dix ans dans une grande entreprise dans le domaine l’informatique. Tous les deux ans je changeais de poste et à un moment donné j’ai compris ce qui allait suivre, c’est à dire toujours plus de responsabilités et plus de stress. Je me suis rendue compte que ce n’était pas ce que je voulais. Il y avait pour moi un manque de sens évident dans ce que je faisais. A ce moment-là j’ai traversé une grosse crise existentielle pendant un an. Je ne savais pas ce que je voulais faire mais je savais ce que je ne voulais plus faire. J’ai fait un bilan de compétences fin 2010 et le coaching a vite été une évidence. J’ai commencé ma formation en mars 2011.

Ingrid : De mon côté, j’ai un master de biochimie et un MBA de management de la qualité. Ce dernier m’a conduit à travailler dans un service formation RH au sein d’une grande entreprise américaine. J’ai commencé à me former au coaching car c’était un souhait de l’entreprise et très à la mode à l’époque. C’est le coaching qui est venu à moi ! La première école que j’ai intégrée c’est CTI (Coach Training Institute), une école américaine. J’ai tout de suite trouvé ça génial et je me suis dite : « c’est ça que je veux faire ! ». A l’issue de la formation, j’ai commencé à pratiquer en entreprise et à proposer des ateliers pour des équipes.

Parlez-moi de votre rencontre.

Ana : Nous nous sommes rencontrées à l’école de coaching. Ingrid était assistante dans pas mal des formations que j’ai suivies. Ayant toutes les deux suivi la formation en co-animation, nous avons fait un test ensemble et le feeling est tout de suite passé ! Nous avons donc décidé de co-animer des groupes. Le retour des participants était extrêmement positif. Nous avons senti qu’il y avait quelque chose à créer. Ce parcours nous a permis de construire quelque chose de très organique. Nous avons tout testé sans nous mettre la pression, avec spontanéité et fluidité. En nous inspirant de nos premiers ateliers et des retours des participants, nous avons créé il y a un an le programme « L’ACTIVITÉ « PRO » QUI ME RESSEMBLE ». C’est un programme complet qui permet aux participants d’évoluer par étape et de façon respectueuse d’eux-mêmes dans la construction de leur rêve professionnel.

Ana&Ingrid_logo

Vos logos sont très jolis. Et celui que vous utilisez pour vos formations également. Racontez-moi leurs histoires !

Ana : De mon côté, je me présente en tant que révélatrice de génie. J’aime que les gens se révèlent à eux-mêmes. J’appelle ça « l’essence de chacun » qui est représentée par les différences couleurs de mon logo. Ma motivation et mon grand bonheur c’est que chacun s’autorise à vivre comme il est vraiment.

Ingrid : Mon logo c’est plutôt le symbole de l’envol. Pour moi le coaching c’est vraiment le tremplin. Le colibri a un talent unique et c’est beau de le voir s’exprimer !

Votre force c’est votre duo…

Ana : Du fait qu’on soit à deux, nous nous autorisons encore plus à être nous-mêmes et à exprimer ses talents. Quand l’une de nous n’arrive pas à avancer avec quelqu’un, cela permet à l’autre de proposer une autre approche et de débloquer certaines situations. Et en étant très différentes toutes les deux, nous autorisons implicitement la personne à être elle-même.

Ingrid : Nous travaillons beaucoup avec l’intelligence collective dans nos modules. A deux, nous sommes un groupe face à autre groupe. Nous ne nous positionnons pas comme sachant face au groupe qui ne sait pas. En tant que co-animatrices nous avons été formées pour créer ensemble et nous avons beaucoup travaillé personnellement sur le lâcher prise de l’ego, pour faire ressortir le meilleur de nos talents et le meilleur de notre duo.

Votre soirée découverte m’a beaucoup marqué car on va à l’encontre de tout ce que l’on a l’habitude de faire.

Ana : Oui, nous cassons les jeux de rôle dans lesquels on se met. Nous participons avec le groupe, nous explorons ensemble et nous partageons beaucoup nos ressentis. Notre philosophie c’est de se dire que si nous sommes authentiques nous allons induire ça chez l’autre. Nous construisons beaucoup avec le groupe tout en nous amusant. Nous avons expérimenté que la légèreté aidait les personnes à dépasser leurs croyances.

Ingrid : En tant que coach nous encourageons les personnes à aller plus loin. Nous les aidons à faire « péter les verrous » !

Avez-vous des phrases qui vous inspirent ?

Ana : Celle de notre formation : « Je créée le job de mes rêves pour m’éclater dans la vie ! ». J’aime aussi énormément : « Change en toi ce que tu veux voir changer dans le monde ».

Ingrid : Moi c’est celle de Saint Saint-Exupéry, « Fais de ta vie un rêve et d’un rêve une réalité ».

Qu’est-ce qui vous rend heureuses dans votre travail et dans votre vie ?

Ingrid : Pour moi c’est l’expression de soi, la créativité. Tous les moments que l’on partage en groupe durant les modules, c’est quelque chose de magique et de très privilégié. Ce sont des naissances à soi.  Ce qui me fait vibrer c’est d’exprimer mes talents dans mon job et que les autres en fassent autant !

Ana : De mon côté c’est la co-création et la liberté d’être soi-même. Je me suis autorisée le jeu et le plaisir dans mon activité « pro » et j’adore cela. Ce qui est aussi très important pour moi c’est de mettre du sens dans tout ce je fais.

Voici donc les grandes lignes de ces deux heures passées ensemble. Le temps est passé si vite et le contenu était si riche ! Je vous encourage à aller voir leur site internet monrevepro.com et à vous inscrire à un atelier découverte. Vous pourrez également les retrouver sur le Salon Zen fin septembre.

Je finis cet article en partageant quelques jolies phrases que je vous laisse méditer.

« N’importe qui est créatif du moment où il est connecté à son essence ». Ana Agra

« Le potentiel est à l’intérieur, il y a juste à le laisser s’épanouir ». Ana Agra

« Les outils et les méthodes ce sont des trucs pour rassurer le cerveau mais les gens parlent et cherchent les mêmes choses ». Ingrid Gras

« Notre philosophie c’est : on inspire, on crée un cadre, on bouge le cadre, on donne de la bienveillance, on donne un élan et une Énergie ». Ana Agra

A bientôt.

Agathe Gilbert

 

Laissez un commentaire

Navigate