Je n’ai encore jamais croisé Scleranthus (Alène) dans son habitat naturel mais je l’ai déjà testé à deux reprises.
Cette fleur a fait partie de mon dernier flacon avec Wild Oat et Clematis. C’est très étonnant car j’ai pris conscience de l’action de cette fleur, le dernier jour de la prise du mélange, comme une sorte de révélation. J’ai comme ouvert en grand les yeux sur ce qui était à l’oeuvre à l’intérieur de moi, depuis des semaines (voire bien plus).

Je remarque que lorsque je vis l’état d’une fleur, dans son aspect ombre (négatif) puis lumineux (positif), la définition faite par Bach m’est comme révélée au grand jour. Les mots qui correspondent à la fleur sortent de mon cœur avec une sorte de magie. Tout prend enfin sens comme si j’avais intégré sa vibration à travers toutes les cellules de mon corps.

Dans l’état négatif que j’ai vécu avec Scleranthus, je me sentais torturée dans la décision que je devais prendre quant aux choix de ma prochaine installation géographique. Dans chacune des possibilités qui s’offraient moi je voyais tantôt le positif et l’instant d’après, le négatif. J’étais comme prisonnière de toute forme de choix, incapable de me décider de peur de me tromper, de faire fausse route. Comme le dit le Dr Ricardo Orozco, la stratégie de Scleranthus est de « geler le temps, en ne prenant pas de décisions ». Le doute est comme permanent, tyrannique, obsessionnel presque. On ne sait pas s’il faut agir ou laisser-faire.

Alors, cette puissante fleur aide à se libérer du choix lorsqu’il est vécu sous forme de dilemme : bon choix ou mauvais choix. Elle permet de sortir de ce tiraillement intérieur sans avoir l’impression de renoncer à quoi que ce soit. L’état positif de cette fleur nous fait sentir ceci : tout est un chemin. Il n’y a pas d’erreur possible. Juste un pas à faire dans une direction. La suite s’éclaircira d’elle-même.

Alors, le dernier jour de mon flacon, j’ai enfin eu la sensation d’ouvrir enfin une porte quelque part. Je ne me sens plus tiraillée mais sereine. Je me sens agir dans le sens de qui je suis. Je fais ce que j’ai à faire et c’est tout. Je me sens à nouveau dans un juste équilibre.

La suite des aventures fleuries très prochainement.

 

Agathe